L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous

Année blanche : vos revenus exceptionnels de 2018 resteront imposés

Imposition des revenus exceptionnelsTous les revenus engrangés en 2018 n'échapperont pas à l'impôt ! Si vous avez perçu des primes exceptionnelles, des indemnités de départ, des subventions ou des bénéfices supérieurs aux années précédentes, vous devrez déclarer ces sommes comme revenus exceptionnels. 

Modifié le 11/26/18
Partager

Quelle que soit votre situation (salarié, retraité, demandeur d'emploi, bailleur ou gérant de société), vous êtes susceptible de toucher en 2018 des revenus qui ne sont pas récurrents d'une année sur l'autre. Ce sont ces revenus dits exceptionnels qui sont dans le viseur du fisc puisque contrairement aux revenus classiques, ceux-ci n'échapperont pas à l'impôt sur le revenu. 

2018, une année fiscale un peu spéciale

Pour bien comprendre les enjeux : les revenus de l'année 2018 auraient dû être imposés en 2019 mais du fait du passage au prélèvement à la source, ces revenus ne seront finalement pas imposés afin d'éviter une double taxation des contribuables en 2019. Mais pour éviter l'effet d'aubaine que peut représenter une année fiscale blanche, il a été décidé d'annuler l'impôt sur les revenus 2018 que dans la proportion des revenus habituellement touchés par les contribuables. Pour les autres, il faudra s'acquitter de l'impôt.

Quels sont les revenus considérés comme exceptionnels ?

Ils sont de plusieurs ordres : 

  • pour les salariés, retraités ou demandeurs d'emploi il peut s'agir de primes de bienvenue ou de départ ("parachute doré"), de rupture de contrat (indemnités de licenciement, de rupture conventionnelle, de départ à la retraite, de non-concurrence...) ou encore de primes d'intéressement ou de participation non versées sur un plan épargne salariale
  • pour les TNS et gérants de société il s'agit avant tout de bénéfices ou revenus imposables supérieurs à ceux perçus précédemment ainsi que de subventions ou plus-values
  • pour les bailleurs, sont considérés comme revenus exceptionnels le règlement de pas-de-porte ou droit d'entrée pour un bail commercial, d'arriérés de loyers de 2017 ou d'avance sur les loyers de 2019

Quand et comment déclarer ces revenus exceptionnels ?

C'est au moment de la déclaration de revenus faite au printemps 2019 que vous devrez déclarer l'ensemble de vos revenus perçus en 2018, y compris et de manière distincte, les revenus exceptionnels. Si vous avez déclaré ce type de revenus, vous connaîtrez à l'été 2019 le montant de l'impôt à payer.

Pour aller plus loin :

Année "blanche" : vos revenus exceptionnels de 2018 seront taxés

Le prélèvement à la source sur les salaires

Le prélèvement à la source sur les retraites

Le prélèvement à la source sur les revenus fonciers

 

Auteur : Sandra Desmidt