L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous

Une complémentaire santé pour les intérimaires

Une complémentaire santé pour les intérimairesA compter du 1er janvier 2016, les 700 000 travailleurs intérimaires de France bénéficieront d’une complémentaire santé collective, cofinancée à 50/50 par eux et leur(s) employeur(s). A quelles conditions pourront-ils y accéder, et continuer à en profiter lorsqu'ils sont au chômage ?

Modifié le 8/6/15
Partager

Une avancée sur les mutuelles d'entreprise

Un accord signé le 4 juin 2015, entre le patronat et 4 syndicats du secteur de l’intérim, impose désormais aux entreprises de travail temporaire (ETT) de proposer à leurs intérimaires une couverture santé collective. Cet accord s’inscrit dans le cadre de la loi de sécurisation de l’emploi de juin 2013, qui oblige les employeurs à proposer une complémentaire santé à leurs salariés à partir du 1er janvier 2016.

Conditions d’accès

Prism’Emploi, une organisation professionnelle qui regroupe plus de 600 entreprises du secteur de l’intérim, a indiqué dans un communiqué de presse les conditions d’attribution de cette mesure.

Pour en bénéficier, les travailleurs devront avoir totalisé 414 heures de travail (équivalent temps plein : 3 mois) au cours des 12 derniers mois, dans une ou plusieurs entreprises de travail temporaire.

Portabilité conventionnelle de 7 mois

Pendant leurs périodes de chômage, les intérimaires pourront bénéficier du maintien « à titre gratuit » de leur couverture santé. Cette portabilité sera de 2 mois sans conditions, et pourra être étendue 5 mois de plus pour les intérimaires indemnisés par Pôle Emploi, soit un total de 7 mois.

Quel financement ?

Le financement de cette couverture santé sera assuré par des cotisations prises en charge à 50% par l’employeur (l’entreprise d’intérim) et à 50% par l’intérimaire. D’après Prism’Emploi, le dispositif représente pour les ETT, un coût de 70 millions d’euros par an. Ce qui paraît faible, puisque cela reviendrait à 100 € par travailleur intérimaire, soit sur la base d’un financement à 50/50, une mutuelle à 200 € par an...

Lire notre dossier complet :

Mutuelle d'entreprise, comment ça marche ?

 

Auteur : Jérôme Leroy