L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous

La garantie Visale étendue à tous les locataires de moins de 30 ans

Les conditions d'accès à la garantie Visale contre les impayés de loyers en vigueur depuis le début de l'année vont être assouplies. Le 30 septembre 2016 au plus tard, tous les jeunes de moins de 30 ans devenant locataire pourront en bénéficier.

Modifié le 7/28/16
Partager

Le dispositif Visale, ou Visa pour le logement et l'emploi, est un cautionnement gratuit accordé par Action Logement aux salariés de plus de 30 ans titulaires d'un contrat de travail précaire qui trouvent un logement à louer dans le parc locatif privé dans les 3 mois suivant leur embauche. Les jeunes de moins de 30 ans peuvent aussi y prétendre, s'ils sont salariés (peu importe la nature de leur contrat) pour un logement privé loué dans l'année suivant leur embauche.

Cette garantie couvre le bailleur contre les impayés de loyers et de charges subis au cours des trois premières années de location. A condition, toutefois, que le loyer chargé ne dépasse pas 50% des revenus du ménage du locataire et qu'il ne soit pas supérieur à 1 300 €/mois (1 500 € à Paris). A condition également que le bailleur respecte scurpuleusement la procédure et les délais imposés en cas d'impayés.

Jeunes étudiants, chômeurs ou travailleurs

L'Etat et Action Logement, organisme gestionnaire du dispositif Visale, ont décidé d'étendre cette garantie à tous les jeunes de moins de 30 ans entrant dans un logement : jeunes salariés, mais aussi non-salariés, chômeurs ou étudiants (en dehors des étudiants non boursiers rattachés au foyer fiscal de leurs parents). Les étudiants entrant en résidence universitaire y auront aussi accès dès lors que les logements proposés ne sont pas conventionnés.

Selon la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, cette extension du dispositif entrera en vigueur au plus tard le 30 septembre 2016. Elle permettra de répondre aux difficultés des jeunes à la recherche d'un logement, qui sont confrontés massivement à une double précarité : un contrat de travail "fragile" et des ressources plus faibles et aléatoires. Sur les 900 000 jeunes qui louent chaque année un logement dans le parc locatif privé, un tiers pourra ainsi être couvert par ce cautionnement gratuit.

2 000 demandes de visa par mois

En place depuis fin janvier 2016 (et non le 1er février comme prévu initialement), la garantie Visale est entièrement dématérialisée. Pour l'obtenir, le locataire doit faire une demande de visa sur le site www.visale.fr. Une fois obtenu, le visa doit être remis au bailleur qui doit à son trour créer son espace personnel en ligne pour en vérifier l'authenticité, puis pour accepter la garantie présetnée par le futur locataire.

Attention ! La garantie Visale ne peut pas être accordée pour un bail déjà conclu. La demande du locataire et l'acceptation du bailleur doivent obligatoirement intervenir avant sa signature.

En moyenne, 2 000 nouvelles demandes de visa sont déposées chaque mois. 66% des bénéficiaires de la garantie viennent de trouver un emploi en CDD ou un autre emploi précaire, 34% sont en CDI confirmé. Des locataires dont les revenus sont en moyenne de 1 716 € par mois et qui en consacrent environ le tiers pour leur logement. 83,5% d'entre eux sont des jeunes de moins de 30 ans.

Auteur : Olivier Puren