L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous

Retraites : le gel persiste en 2016 !

Les retraites de base ne seront pas revalorisées en octobre 2016 d'après la Sécurité sociale. Une mauvaise nouvelle de plus pour les retraités, après l'accord sur les régimes Arrco-Agirc qui prévoit de prolonger jusque fin 2019 la sous-indexation des retraites complémentaires.

Modifié le 6/20/16
Partager

La revalorisation annuelle des retraites de base avait lieu le 1er janvier de chaque année jusqu'en 2009, année au cours de laquelle elle a été décalée au 1er avril avant d'être à nouveau décalée au 1er octobre depuis 2014 (par la dernière réforme des retraites).

Gel en 2014

Cette année-là, cependant, le gouvernement a décidé de ne pas revaloriser les retraites de base afin de financer un plan d'économies de 50 milliards d'euros, sauf pour les retraités modestes qui ont bénéficié d'une revalorisation forfaitaire de 40 € au début de l'année 2015.

Léger dégel en 2015

En octobre 2015, une hausse est bien intervenue, mais de manière très symbolique puisque les pensions de base n'ont été révalorisées que de 0,1%. Soit 1 € d'augmentation pour 1 000 € de pension !

Cette faible hausse est liée à la prévision d'inflation quasi-nulle prévue par les pouvoirs publics pour 2015 et à l'absence de prise en compte de l'inflation de 2014 (compte tenu de la non-revalorisation des pensions cette année-là).

Regel probable en 2016

Selon un rapport de la commission des comptes de la Sécurité sociale daté de juin 2016, la modification du calcul de la revalorisation des retraites de base à compter de cette année va aboutir à une nouvelle absence de revalorisation en octobre 2016.

En effet, la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016 a modifié la méthode de calcul du coefficient de revalorisation. La revalorisation est désormais fonction de l’évolution mensuelle de l'inflation constatée entre août de l'année précédente et juillet de l'année de l'année en cours ; elle n'est plus calculée à partir des estimations d'inflation pour l'année en cours et des correctifs de l'année précédente.

Résultat, l'inflation constatée depuis le début de l'année étant nulle, les retraites de base devraient logiquement être à nouveau gelées en octobre 2016. Rappelons que ces retraites ont été effectivement revalorisées pour la dernière fois en avril 2013. Elles avaient alors augmenté de 1,3%.

Pas mieux pour les complémentaires

Les règles qui précèdent ne concernent pas les retraites complémentaires des salariés, non cadres (Arrco) et cadres (Agirc). Ces dernières sont en effet revalorisées selon des règles spécifiques.

Toutefois, l'accord signé en octobre 2015 pour tenter de rééquilibrer les comptes de ces régimes gravement déficitaires prolonge jusqu'en 2019 la sous-indexation des pensions en vigueur pour la période 2013-2015. Cette sous-indexation consiste à retenir comme coefficient de revalorisation le taux de l'inflation réduit d'un point. Autrement dit, elle entraine une absence de revalorisation tant que l'inflation est inférieure à 1% !

L'accord de fin 2015 prévoit aussi qu'à partir de 2019, les salariés nés en 1957 et après devront attendre 63 ans au moins pour liquider leurs retraites complémentaires, faute de quoi ils subiront une minoration de 10% leur montant pendant 3 ans.

En attendant la prochaine bonne nouvelle...

Auteur : Olivier Puren