D'après les annonces d'Edouard Philippe et les renseignements obtenus par Capital.fr auprès de Bercy, le nouveau barème d'imposition qui devrait s'appliquer à partir de janvier 2020, comporte plusieurs changements par rapport au barème actuel.

Ainsi, la tranche à 14 % serait modifiée en profondeur avec à la fois un abaissement du taux de 3 points (soit un nouveau taux à 11 %) et du plafond de la tranche (25 406 € au lieu de 27 519 € actuellement).

De fait, le seuil d'entrée dans la tranche à 30 % s'en trouve abaissé d'autant et le plafond de cette même tranche serait également réduit, passant de 73 779 € à 72 644 € afin d'en neutraliser l'effet de cette baisse d'impôt pour les contribuables imposés aux tranches supérieurs.

Barème impôt 2020 prévisionnel
Tranche de revenu imposableTaux d'imposition
De 0 € à 9964 €0 %
De 9964 € à 25 406 €11 %
De 25 406 € à 72 644 €30 %
De 72 644 € à 156 244 €41 %
Au-dessus de 156 244 €45 %

Quel impact aura ce nouveau barème sur le montant de votre impôt ?

Seuls les foyers fiscaux avec un taux marginal de 14 ou de 30 % constateront une baisse d'impôt avec l'application de ce nouveau barème. D'après nos calculs, cette baisse sera comprise entre 125 € par part de quotient familial pour les foyers avec un TMI de 30 % et 463 € au maximum pour les foyers actuellement à 14 % (cas de ceux qui justifient d'un revenu imposable par part égal au nouveau plafond de la tranche à 11 %, soit 25 406 €).

Vous pouvez vous aussi calculer l'économie d'impôt dont vous bénéficierez avec ce nouveau barème en appliquant le calcul d'impôt par tranche.

Quand et comment s'appliquera ce nouveau barème fiscal ?

S'il est approuvé par le Parlement à l'occasion de l'examen du projet de loi de finances 2020 qui aura lieu à l'automne, ce nouveau barème deviendra effectif au 1er janvier 2020. Dans les faits, il sera utilisé au printemps 2020, lors de la prochaine déclaration de revenus afin de calculer l'impôt réellement dû sur les revenus perçus en 2019. Du fait du prélèvement à la source, les contribuables qui bénéficieront d'une baisse d'impôt due à ce nouveau barème se verront rembourser le trop perçu en 2019, à l'automne 2020.