L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous

Epargne : maintien du livret A et baisse du PEL

Le Gouvernement a décidé de maintenir le taux du Livret A inchangé à 0,75 % au 1er février prochain, dérogeant à l’application mécanique de la formule de calcul de la rémunération de cette enveloppe défiscalisée, qui aurait dû conduire à l'abaisser à 0,50 %.

Modifié le 1/14/16
Partager

Conséquence de la faible inflation constatée depuis plus d'un an, le taux du livret A a été réduit à 0,75 % le 1er août 2015, comme celui du livret de développement durable. Une baisse de rémunération historique, qui a entraîné une décollecte tout au long de l'année dernière, à hauteur de plus de 10 milliards d'euros.

La stricte application de la formule de calcul du taux du Livret A aurait dû conduire les pouvoirs publics à abaisser de nouveau ce taux le 1er février prochain, pour le ramener à 0,5 %. Mais il a finalement été décidé de le maintenir, en raison notamment d'une probable remontée de l'inflation en 2016... et aussi pour éviter une nouvelle hémorragie.

En revanche, le Gouvernement a décidé, sur proposition du nouveau Gouverneur de la Banque de France, de modifier le taux du plan d’épargne logement (PEL), pour ceux ouverts à compter du 1er février 2016 :

- le taux de rémunération des épargnants lors de la phase d’épargne du PEL sera abaissé à 1,5 %, contre 2 % pour ceux ouverts depuis février 2015, et 2,5 % pour ceux ouverts entre août 2003 et janvier 2015.

- le taux d’intérêt de l'emprunt PEL sera abaissé à 2,70 %, contre 3,20 % actuellement. Un taux qui reste supérieur à ceux du marché début 2016 (2,20 % en moyenne sur 20 ans), mais qui sera peut-être inférieur lorsque vous emprunterez.

C'est évidemment une très mauvaise nouvelle pour les épargnants, le PEL étant désormais le seul support d'épargne sécurisé offrant une rémunération correcte !

Ceux qui n'en ont pas encore ouvert un ont tout intérêt à le faire d'ici la fin du mois. Ils profiteront d'un taux brut de 2 % (les PEL sont soumis aux prélèvements sociaux chaque année, et à l'impôt après 12 ans). Un taux proche désormais des fonds en euros de l'assurance vie (il devrait se situer à 2,25 % en moyenne pour 2015, soit 1,9 % après paiement des prélèvements sociaux), et qui restera inchangé pendant toute la durée de votre placement.

Auteur : Olivier Puren