L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous

Retraites : 1 322 € par mois en moyenne en 2014 !

L'édition 2016 du rapport de la Direction de la recherche des études , évaluations et statistiques (DREES) sur les retraités et les retraites révèle que la France comptait 15,8 millions de retraités en 2014. Tous régimes de retraite confondus, ils ont perçu une retraite moyenne de 1 322 € bruts par mois cette année-là.

Modifié le 11/5/16
Partager

Fin 2014, 15,8 millions de personnes, vivant en France ou à l’étranger, étaient retraitées d’au moins un régime français. Soit une hausse de 1,3% (+199 000 personnes), plus faible que celle constatée avant 2010, date de la réforme qui a repoussé progressivement l’âge légal de départ en retraite. En comptabilisant les bénéficiaires d'une pension de réversion, ce chiffre grimpait à 17 millions de personnes.

L’assouplissement des conditions de départ anticipé pour carrière longue, mis en place depuis novembre 2012, et la réforme des retraites de 2014, qui a élargi le champ des trimestres « réputés cotisés » pour ce dispositif ont largement contribué à l’augmentation du nombre des retraités en 2014.  

Une légère hausse de pensions

La pension moyenne tous régimes de retraite confondus  s’établissait à 1 322 euros bruts mensuels par retraité en 2014, soit 1,2% de plus qu’à la fin 2013. Une hausse uniquement liée au remplacement des retraités les plus âgés décédés en cours d’année, par de nouveaux retraités disposant, en général, de carrières salariales plus favorables. Rappelons que les retraites n'ont pas été revalorisées en 2014.

Une baisse continue de l'écart hommes-femmes

Autre enseignement du rapport,  la pension versée aux femmes était inférieure de 39,3% en moyenne à celle des hommes.  Cet écart est toutefois en baisse continue depuis 2004, date à laquelle il était de plus de 45%. Et il est réduit à 25,2% si l'ont tient compte des pensions de réversion et de la majoration pour enfants.

La prise en compte des avantages accessoires, et en particulier des droits dérivés dont les bénéficiaires sont pour la plupart des femmes, contribue en effet sensiblement à réduire l’écart entre les pensions des hommes et des femmes.

Auteur : Olivier Puren